10/19/2011

Spastic Joy – God’s Lover (Clan Destine Records, 2011)


Side A :

A 1 The Mission

A 2 Whatever

A 3 Bite Their Eyes

A 4 PVC Recorder

Side B :

B 1 Poney Fiction

B 2 Ulthar

B 3 Hello/Goodbye

B 4 Lebensborn


C’est sur le label à tendance Industriel/Darkwave Clan Destine Records que sort cette première cassette des Spastic Joy.
Aucune information n’est disponible sur le groupe si ce n’est le mixage effectué par l’excellent Xavier Paradis (Automelodi).

Le premier morceau « The Mission » une ballade post-punk nostalgique plutôt classique parvient à nous surprendre lorsqu’intervient une voix d’enfant presque possédé nous rappelant de nombreaux films d’horreurs.
Est ce pour rajouter de l’étrangeté ou une manière de ne pas trop se prendre aux sérieux ? Peut-être un écho aux références religieuses présente un peu partout sur la cassette ? Quoi qu’il en soit si cette voix apparaît grotesque au commencement plus les morceaux défilent et plus sa présence devient familière.
A partir du deuxième morceaux le son devient plus sombre et plus dur. Les guitares et les synthés lo-fi rappellent leur contemporain Blank Dogs et l’intonation industriel se fait de plus en plus pressante.
Elle trouve son apogée dans le dernier morceau de cette face A «PVC Recorder» une transe technoïde sur le thème de l’alliance chair/machine.
On retrouve par la suite cette même déviance du post-punk vers la musique industriel, avec à noter une très bonne reprise de Modern Art sur le morceau Hello/Goodbye.

Le meilleur morceau de cette cassette est sans nul doute ce « Lebensborn » final. Le Lebensborn (« Fontaines de vie » en allemand) était l’association nazie ayant pour but le développement de la race aryenne. A la fois crèche et lieu de rencontre pour personne de race « pure » les fontaines de vie ont donné ont donné naissance à des milliers d’enfants.
Cette référence historique convient parfaitement à ce morceau ou les guitares Curesque et la boite à rythme claquent en parfait accord avec un chant désenchanté martelant sur une voix monocorde « Lebensborn happy, happy Lebensborn ».

Un morceau parfait pour une sortie 45T ce qu’on leur souhaite tout prochainement.


Spastic Joy - Lebensborn by Carl Clan D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire